contreplaque 1
contreplaque 2

ALBASIA

Close

ALBASIA

Le contreplaqué en bande fait en Alabasia est une exécution spéciale pour le contreplaqué. Il s’agit un matériau de bois connu. Le contreplaqué en alabasia est composé d’une couche intermédiaire faite en bandes voire en baguettes de bois arrangées en parallèle ainsi que des placages de parement voire de placage pour contreplaqué.

Description

Nom botanique: Albizzia falcataria
Caractère global : Les bois de placage usuels sont le hêtre, le peuplier, le pin et les bois exotiques, à l’occasion, il y a des exécutions spéciales avec d’autres bois plus rares. Dans la plupart des cas, on utilise des placages tranchés d’une épaisseur de 0,6 millimètres.
Coloris et structure :
Propriétés :
Domaines d’emploi : Dans la plupart des cas, l’albasi est employé comme placage noble.
Sources : https://www.holzvomfach.de

BOULEAU

Close

BOULEAU

Quelques 60 espèces du genre betulas sont répandues dans les zones forestières nordiques d’Asie, d’Europe et d’Amérique, quelques-unes seulement se trouvent dans les forêts montagneuses du nord de l’Inde et de la Chine. Le bois de Bouleau en provenance d’Europe est pour la plupart transformé en placage et contreplaqué.

Description

Nom botanique: Betula spp.
Caractère global : Bois aux pores fins, pour la plupart d’une surface lisse, satinée et mate, aux coloris variables ; les essences légères sont en majeure partie jaunâtres à blanches-rougeâtres, les essences lourdes en partie marron claires à foncée, dans certains cas aussi avec un cœur de bois marron-rouge foncé.
Coloris et structure : La plupart des essences développent systématiquement de l’aubier uniquement jaunâtre pâle à blanc rougeâtre pouvant adopter aussi un coloris brunâtre ressemblant au duramen dans les arbres très anciens ou blessés.
Propriétés : Le bois du bouleau n’offre qu’une faible résistance naturelle et même sous l’eau, il ne résiste pas longtemps, contrairement à l’aulne, p. ex.. C’est pourquoi, les essences de bouleau figurant à la norme DIN EN 350, sont catégorisées dans la classe de résistance 5.
Domaines d’emploi : La majeure partie des bois de bouleau est transformée en placages semi-roulés et ensuite en contreplaqué. Mais les placages tranchés sont, eux aussi, demandés en quantités par l’industrie d'ameublement. Ici, ce sont notamment les irrégularités structurelles comme le bouleau madré ou finlandais qui rendent attractifs ces placages pour le secteur de l’équipement.
Sources : https://www.holzvomfach.de

ILOMBA / OTIE

Close

ILOMBA / OTIE

Grâce au caractère rectiligne frappant de ses fibres et à sa teinte claire, l’Iloma que l’on trouve en Afrique Centrale jouit d’une importance de plus en plus grande en différents secteurs, mais notamment dans la production de listons et comme bois à écorcer.

Description

Nom botanique: Pycnanthus angolensis
Caractère global : Arbre présentant dans la plupart des cas des diamètres moyens seulement et un bois clair d’une structure aux pores ainsi que clairement homogène et droite, ayant un aspect sobre du bois.
Coloris et structure : Aubier jaunâtre-blanc à rose clair pâle ; sans duramen bois frais sensible aux décolorations bactériennes grises-roses à brunâtre, chez le bois rond sur les extrémités de coupe et les endroits sans écorce ainsi que lors du séchage du bois de coupe, notamment sur les listons empilés.
Propriétés : Bois d’une légèreté modérée présentant des propriétés de solidité légèrement inférieures au Limba, mais supérieures à l’Okoume. La coupe du bois frais ne pose aucun problème, occasionnellement, il présente des tendances aux arêtes fibreuses.
Domaines d’emploi : Vu l’absence de résistance à l’infestation par des champignons à l’état humide, l’Ilomba est une essence de bois restreinte à un emploi aux espaces intérieurs. C’est dans ce secteur qu’il peut être employé comme bois massif de manière variée, sauf un aspect différent attendu ou une sollicitation plus intense appliquée.
Sources : https://www.holzvomfach.de

OKOUME

Close

OKOUME

Anciennement le bois à écorcer tropical numéro 1, l’Okoume a perdu de son importance suite au développement de panneaux de particules et l’emploi d'autres essences.

Description

Nom botanique: Aucoumea klaineana
Caractère global : Bois d’une structure très homogène et d’un coloris modéré, d’un tracé des fibres en partie varié.
Coloris et structure : Aubier gris clair et d’une largeur de 3 à 5 cm. Cœur de bois distinct selon l’origine et l’age de l’arbre, en majeure partie couleur saumon à gris rose et brillant mat (sec), jaunissant nettement sous l’effet de la lumière.
Propriétés : Pour toutes les valeurs, il faut s'attendre à une dispersion de ± 10%, ceci souvent en fonction de l’origine et de l’age de l’arbre. Le bois modérément léger, à l’instar du peuplier, peut être séché à l’aide de toutes les méthodes et offre une stabilité des dimensions satisfaisante à bonne, selon le trace de ses fibres.
Domaines d’emploi : L’Okoume est principalement traité comme placage semi-déroulé ou tranché pour les panneaux constitués de placages ou revêtus de placages, comme pour les panneaux de placage d’épaisseurs et dimensions différentes, pour les revêtements sur les ouvrants et les panneaux de particules.
Sources : https://www.holzvomfach.de

PEUPLIER

Close

PEUPLIER

Parmi les environ 35 essences primaires du genre populus, seuls les deux hybrides revêtent une importance pour l’économie du bois en Europe et en Amérique du Nord. Dans le commerce, on distingue souvent deux types de bois, les Peupliers (Cottonwood) et les Peupliers trembles ou les trembles d’Europe.

Description

Nom botanique: Populus spp.
Caractère global : Feuillus mou et clair, blanchâtre ou faiblement marron-rougeâtre à brunâtre, aux pores parsemés, d’une structure homogène et d’un aspect sobre.
Coloris et structure : Chez les essences de peupliers primaires et les hybrides, l’aubier clair est nettement délimité du cœur de bois jaunâtre à marron-rougeâtre ; le bois des peupliers trembles est blanc jaunâtre de manière homogène.
Propriétés : Résistance à la traction u12-15 : 64–76 N/mm²
Résistance au cisaillement u12-15 : 5,0–7,2 N/mm²
Domaines d’emploi : Le bois du peuplier est d’usage multiple et est en majeure partie transformé en placages semi-roulés pour le contreplaqué, les emballages (caisses, paniers et boîtes de copeaux) et allumettes.
Sources : https://www.holzvomfach.de

SAPELLI

Close

SAPELLI

Le Sapelli est l’un des bois d'exportation des plus importants en provenance des forêts tropicales d’Afrique. Dans les années 1060, les pays exportateurs les plus importants furent le Côte d’Ivoire et le Ghana. À l’heure actuelle, la plus grande partie du bois est coupée dans la République du Congo, l’Afrique Centrale et le Cameroun.

Description

Nom botanique: Entandrophragma cylindricum
Caractère global : Bois coloré dont les pores ne sont que faiblement visibles à la surface, d’un aspect particulièrement décoratif grâce à sa structure, son coloris et sa brillance.
Coloris et structure : L’aubier est étroit à large, gris à jaunâtre et se délimite donc du coloris du cœur de bois. Dans un premier temps, le cœur de bois frais est rose-marron clair. Après le séchage, il fonce rapidement pour devenir marron-rouge foncé.
Propriétés : Bois dur à modérément dur d’une solidité légèrement supérieure à celle du Sipo, comparable à celle du Chêne. L’usinage est faisable à l’aide de tous les outils, même sur du bois sec.
Domaines d’emploi : Sous forme de bois massif et de placage, le Sapelli est prisé dans la fabrication de meubles et pour le second œuvre de qualité, en tant que lambrissage, matériel pour escaliers ou du parquet.
Sources : https://www.holzvomfach.de