FROMAGER

Le Fuma fait partie des essences de bois très largement répandues et disponibles ; même si, à l’origine, elle n’était connue que dans les zones tropicales d’Amérique, cette essence a été implantée il y a des siècles déjà en Asie, mais notamment en Afrique, pour la génération des fibres de semence kapok utilisées comme matériau de rembourrage.

Description

Botanical name: Ceiba pentandra
Caractère global : Bois de coloris clair, très léger, présentant en partie un tracé mouvementé des fibres, mais sinon d’un aspect sobre du bois.
Coloris et structure : L’aubier gris clair à blanc jaunâtre ; en partie même d’une teinte légèrement grise-rosé ; sans formation d’un cœur de bois. Pores gros et en majeure partie dispersés, dans le bois de printemps, parfois plus fréquents et grands que dans le bois tardif ; rainures longitudinales de pores sur toutes les coupes longitudinales nettes, souvent d’un tracé légèrement courbé et plus foncé que le bois environnant.
Propriétés : Toutes les valeurs peuvent nettement diverger en raison de différences au niveau de l’épaisseur. Par conséquent, à l’état frais, le Fuma (Ceiba) est un bois particulièrement riche en eau et qui, une fois séché, fait partie des bois les plus légers, encore exploité commercialement ; de ce fait, ses propriétés physiques de solidité sont faibles et peuvent varier nettement même au sein du même tronc.
Domaines d’emploi : Vu les faibles valeurs de solidité et le faible poids, le Fuma (Ceiba) convient pour la fabrication de panneaux, notamment de panneaux lattés avec baguettes ou couches intermédiaires en baguettes et des emballages jetables légers ; les panneaux peuvent être composés exclusivement de Fuma (Ceiba) ou être revêtus de placages extérieurs plus durs en vue d’améliorer la surface.
Sources : https://www.holzvomfach.de